NOURRIR LA VILLE

petite-ceinture

Il y a encore un siècle, Paris était entourée d’implantations maraîchères dans laquelle furent expérimentées de nombreuses techniques permettant de produire beaucoup dans un tout petit espace. Intéressant, hein?

Tout autour de Paris, l’étroite ceinture verte a nourri la capitale jusqu’à la grande Guerre de 1914-1918. C’est un petit miracle agronomique qu’ont réalisé ces maraîchers de Paris, qui nous ont laissé un bel héritage, largement méconnu.

 

C’est ici que prit naissance ce qu’on appela par la suite “micro-agriculture bio-intensive” qui, après un détour par l’Amérique du Nord dans les années 30, revint en France dans les années 80 après avoir été intégrée à la “permaculture”.

De l’art de faire du neuf avec du vieux…

Ou comment l’idéologie du progrès veut toujours nous faire prendre pour neuf ce qui est ancien !

 

Aujourd’hui, dans les dernières reliques de la petite ceinture, ainsi que dans un grand nombre de jardins publics de Paris intra-muros et des communes environnantes, l’utopie maraîchère revoit le jour. Les permis de végétaliser se multiplient et PLANTER devient un outil de restauration du lien social.

Nourrir la ville, est-ce encore possible aujourd’hui, sans importer, sans gaĉher des ressources, sans polluer?

Le maraîchage bio-intensif du siècle dernier va-t-il renaître pour révolutionner la problématique de l’approvisionnement urbain?

 

Quel plan pour une autosuffisance alimentaire du bassin parisien? Et au-delà, y a-t-il, en 2017, des modèles fonctionnels pour l’agriculture urbaine?

Et en amont, quels processus démocratiques? quelles stratégies pour une appropriations populaire de la question alimentaire?

La démarche des Incroyables Comestibles rejoint cette espérance. Elle est pour nous une source d’inspiration.

Je voulais en tout cas partager avec vous cette photo qui me laisse songeur, et m’inspire ces questionnements.

Une photo qui dit beaucoup sur le sens de l’histoire (ahhh le progrès) et la ville colonisatrice.

Pas loin de là, à la lisière de Paris et de Boulogne, ont été érigés les immenses studios de la chaîne TF1.. Pas la même nourriture..