siroup

Du basilic polynésien (le miri), de la sauge tropicale (le gros thym), du miel. Trois ingrédients exceptionnels pour un sirop très complet. Antibactérien, anti-inflammatoire, antispasmodique, digestif, antifongique, antiviral, sédatif.

 

Cette longue liste des propriétés scientifiquement reconnues de ces plantes vous donne une idée des services que pourra vous rendre cette boisson ! 🙂

Sirop pour la toux, le rhume, les grippes, mais pas seulement.  C’est aussi un antibiotique naturel à large spectre. Et un breuvage de santé, sans les effets secondaires des médicaments chimiques.

Vous aurez besoin de deux plantes et de miel. Chacun des trois éléments de la recette complète les deux autres pour, au final, avoir un produit complet et efficace.

A défaut de miel, vous pouvez éventuellement utiliser du sucre, mais ce ne sera pas exactement le même produit.

 

Cueillez des rameaux bien frais de miri tahiti.

pour 400 ml de sirop, j’ai utilisé 12 tiges fraîchement coupées de miri.

 

Cueillez des feuilles de gros thym (la sauge locale). Etant donné leur grande taille, une vingtaine de feuilles m’ont suffi.

 

Si vous disposez d’un extracteur de jus, c’est l’idéal. Coupez grossièrement vos feuilles et passez les à l’extracteur.

Si vous n’avez pas d’extracteur, il va vous falloir hacher vos feuilles, puis les presser au pahii, comme pour faire du lait de coco avec le coco rapé.
Une fois le jus obtenu, ajoutez y le même volume de miel, mélangez le tout… votre sirop est prêt !